Logo du site IziBook.eyrolles.com Logo du site IziBook.eyrolles.com Logo du site IziBook.eyrolles.com Logo du site IziBook.eyrolles.com

Aujourd'hui, les façons de produire, d'organiser, d'évaluer et d'utiliser les savoirs sont en profond débat. De plus en plus, l'Etat, la société civile et l'économie tentent d'influencer les activités des universités et des laboratoires de recherche. Ces développements mettent à l'épreuve tout à la fois les fondements des systèmes d'enseignement supérieur et de recherche, l'autonomie des institutions scientifiques, la définition des frontières des savoirs et l'acceptation des sciences. Dans des contextes suisses et européens, cet ouvrage s'intéresse aux manières dont les sciences et les technologies sont fabriquées, en analysant leurs institutions et les pratiques. A partir d'une approche relationnelle, les sciences et les technologies sont conçues comme des phénomènes profondément sociaux, culturels et politiques. Une telle démarche déstabilise les visions parfois idéalisées et stéréotypées de la construction des savoirs. Des études de cas détaillées décrivent des phénomènes comme Bologne, l'assurance qualité, les nanotechnologies, les aliments génétiquement modifiés ou Wikipédia.

  • Introduction: Les paradoxes de Bologne : l'enseignement supérieur français face à un double processus de normalisation et de diversification – La production des normes d'admission à l'enseignement supérieur : l'éclairage d'une comparaison internationale – L'accréditation dans l'enseignement supérieur : outil d'amélioration, de contrôle ou de régulation ? – Nouveau paysage de l'enseignement supérieur en Suisse : quatre hautes écoles face aux enjeux de la différenciation
  • Les relations scientifiques franco-suisses à l'ère du multilatéralisme : entre normalisation et singularité – Techniques de pouvoirs et dispositifs de savoir : les contrats de prestations dans le domaine de la recherche. Cultures et pratiques de la production de savoirs : Introduction – Culture de la différence et pratiques de l'articulation entre chercheurs en micro et nanotechnologie – Différenciation interne des sciences : constructions discursives et pratiques épistémiques autour de la simulation – Catégorisations en interaction : identités académiques et recherche expérimentale – Comment orienter une recherche orientée ? L'énonciation du discours comme enjeu de l'interaction – TA goes STS :l'évaluation des choix technologiques change d'orientation – Wikipédia : une encyclopédie des controverses ouvertes ? Représentations croisées des rapports entre sciences et sociétés : Introduction – Science et société : de la culture à la démocratie
  • Les Suisses et les sciences en 2005 : structure et facteurs explicatifs des attitudes – Un festival des sciences et des arts pour un dialogue science-société : regards croisés des organisateurs et des visiteurs – Science et rapports sociaux de sexe : les femmes face aux aliments génétiquement modifiés – Innovations techniques et représentations d'usagers : vers un renversement des rapports entre conception et usage ? – Postface : Société de la connaissance et 'fabrique' de l'intervention publique : le rôle du débat public
  • Liste des auteur-e-s.

Editeur : Presses Polytechniques et Universitaires Romandes (PPUR)

Auteur(s) : Jean-Philippe Leresche, Martin Benninghoff, Fabienne Crettaz von Roten, Martina Merz

Collection : Réflexions sur les sciences et les techniques

Publication : 25 septembre 2006

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : eBook [PDF]

Contenu(s) : PDF

Protection(s) : Marquage social (PDF)

Taille(s) : 4 Mo (PDF)

Langue(s) : Français

Code(s) CLIL : 3645

EAN13 eBook [PDF] : 9782889140053

EAN13 (papier) : 9782880747169

Référencer ce produit sur votre site

Du même thème

Ils ont également acheté