Le concept IziBook

IziBook® est une plateforme de téléchargement de livres numériques sous format pdf.

En savoir plus...

Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

Communication politique, le plus vieux métier du monde - Partie 5

Société de consommation et mass medias

 

De Jean-Noël Dibie

 

Eyrolles - juin 2014

    • eBook [PDF + ePub]

      2,49 €
    Formats disponibles →  Format PDF Format ePub
     
     

    Présentation

    Radio et télévision : très rapidement, les politiques du XXème siècle ont compris le pouvoir représenté par ces deux nouveaux outils de communication. Contrôlés par les pouvoirs en place jusque dans les années 1980, la télévision et la radio suscitent un fort pouvoir d'attraction sur les politiques. Avec pour effet de bouleverser les règles de la communication politique.

    De la communication politique à la propagande : le pas est franchi durant l'Entre-Deux guerres avec l'avènement des régimes totalitaires en Europe. Les nouveaux moyens de communication, que sont alors la radio et la télévision en balbutiement, sont très vite réquisitionnés par ces régimes. Une réquisition qui va se prolonger durant la Deuxième Guerre mondiale, y compris par les démocraties qui souhaitent maîtriser leur communication de guerre. Dès lors, par l'entremise de la radio, puissances alliées et puissances de l'Axe se livrent à une véritable guerre des ondes. Plus largement, la radio est le principal outil de communication politique utilisé alors : annonce de la capitulation française par le maréchal Pétain, l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, etc.

    La guerre ayant mis en exergue le rôle majeur de la radio dans la communication politique, le gouvernement français décide, au lendemain de la guerre, de confier le monopole de la radio à l'administration publique. Une décision utile dans le cadre de la Guerre froide qui vient alors de débuter. Médias, intellectuels, artistes, etc. : tout est mis à la contribution de la communication politique des deux camps.

    En France, la radio et la télévision constituent les deux principaux vecteurs de la communication politique du général de Gaulle. Deux médias qui se retrouvent alors au service du pouvoir, comme l'ont notamment montré les évènements de Mai 68. Quant au journal télévisé, les informations véhiculées sont approuvées au préalable par le ministre de l'Information.

    L'arrivée de la télévision vient bouleverser les règles de la communication politique. Obligés de maîtriser les codes imposés par ce média, les hommes politiques courent également après les invitations sur les plateaux télévisés, pour une interview ou un débat. D'ailleurs, le débat télévisé entre candidats à la présidentielle est institutionnalisé à partir de 1974. Homme d'Etat ou séducteur, la télévision permet aux hommes politiques de véhiculer l'image qu'ils souhaitent montrer à la population.

    L'arrivée de ces nouveaux médias n'a pas remis en cause le recours à la communication monumentale : centre d'art contemporain sous Pompidou ; pyramide du Louvre, Opéra-Bastille et Bibliothèque nationale de France sous Mitterrand ; musées des Arts Premiers du Quai Branly sous Chirac, etc.

    Dans son ebook en six parties, Jean-Noël Dibie va à l'encontre des idées reçues : non, la communication politique n'est pas née au XXIème siècle !

    Supports disponibles

    • eBook [PDF + ePub]

      Pdf PDF (Communication politique, le plus vieux métier du monde - Partie 5), 42 pages
      Epub ePub (Communication politique, le plus vieux métier du monde - Partie 5)
      A télécharger après achat
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :